Menu

Investir en Australie et conjuguer prospérité et qualité de vie

Investir en Australie et conjuguer prospérité et qualité de vie

Evinçant le faux problème de son éloignement géographique avec le reste du monde, l’Australie botte en touche et vient se placer au quatrième rang mondial des pays les plus prospères, loin devant ses voisins de l’Asie Pacifique confirme The 2012 Legatum Prosperity Index.

L’Australie est un pays jeune et pourtant elle a déjà tout d’une vieille dame : stabilité institutionnelle et politique, fort indice de développement. Mais contrairement aux pays de la vieille Europe, elle cumule forte croissance et chômage quasi-inexistant. Dernier coup fatal pour ses semblables européens, elle propose un niveau et une qualité de vie incomparables. C’est en effet Melbourne qui arrivait en tête du Top 10 mondial des villes les plus agréables à vivre de The Economist, accompagnée qui plus est de trois autres villes australiennes : Adelaïde, Sydney et Perth.

Usant de sa position géographique, celle qu’on nomme désormais « Lucky Country » a su tisser des liens solides avec l’Asie Pacifique et notamment avec la Chine, aujourd’hui son premier partenaire commercial, et son huitième investisseur. Le programme lancé par le gouvernement The Asian Century a pour objet de resserrer encore ces liens déjà solides.

Puisque l’Australie semble avoir tout bon : « Make hay while the sun shines », autrement dit, battez le fer tant qu’il est chaud.

LNG, l’Australie en passe de détrôner le Qatar

Leader mondial du secteur minier énergétique, l’exploitation des ressources minières est le nerf de la guerre en terre australienne. Minerais, gaz pétrolier, gaz de schiste, charbon, LNG (Liquified Natural Gas), l’Australie offre un panel considérable de ressources.

Les acteurs majeurs de l’industrie pétrolière ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, à l’image de Total qui s’est déjà associé avec le japonais Impex pour exploiter en Australie un projet gazier de 34 milliards de dollars, qui produira environ 9% de la consommation annuelle d’un Japon très dépendant du gaz après Fukushima.

GDF-Suez, a racheté 60% des parts détenues par Santos sur les trois champs gaziers off-shore du bassin Bonaparte en Western Australia, et contrôle également des installations de production électrique.

Belles perspectives pour les infrastructures

L’immensité de ce territoire offre de belles perspectives aux investisseurs dans les infrastructures. En effet, le gouvernement australien a créé en 2010 un fonds australien de Construction (Australian Building Fund), dont le budget en 2010 était de 8,5 milliards de dollars australiens pour des projets d’infrastructures dans des secteurs aussi différents que ceux du transport, des communications, de l’eau et de l’énergie.

Pour ceux qui préfèrent surfer sur la vague écologique, le gouvernement australien a fait du développement durable l’une de ses priorités, avec une volonté d’atteindre, d’ici 2020, 20% d’énergie du pays. La nouvelle agence australienne des énergies renouvelables (Arena), est donc chargée d’administrer 3,2 milliards de dollars australiens d’aide gouvernementale pour la recherche, le développement et la commercialisation des énergies renouvelables.

L’implantation locale, clé de la réussite

La législation australienne se veut favorable à l’investissement et aux entreprises. C’est ce qu’ont bien compris plus de 400 entreprises françaises déjà implantées en Australie, qui emploient environ 70.000 personnes. Le véhicule social le plus évident est la Property Limited, autrement dit Pty Ltd, qui correspond à la SAS de droit français, dont le maniement est maîtrisé. C’est donc cette forme qui sera privilégiée pour créer une subsidiary (filiale), qui a les faveurs du législateur australien, contrairement à la branch (succursale), qui ne bénéficiera pas des mêmes aides.

En effet, le Corporation Act 2001, tel qu’amendé ultérieurement, offre les avantages suivants :

  • Un capital minimum pour créer une entreprise d’1 dollar australien seulement, même s’il est préférable d’en investir au moins 100 pour faciliter la réparation du capital entre les actionnaires.
  • Le FIRB (Foreign Investment Review Board) a été conçu de manière à ce que les dossiers soient validés très rapidement sauf pour les projets concernant la défense, la presse, ou supérieurs à 250 millions de dollars australiens. Ainsi, seulement 30 jours maximum sont nécessaires pour obtenir une réponse, qui s’avère positive dans l’immense majorité des cas.
  • Les actionnaires de la société peuvent être des personnes morales ou physiques étrangères, seul un des directeurs devant être résident australien.

Aide-toi et l’Australie t’aidera

Attrait non négligeable, le pays aux vingt-et-une années de croissance ininterrompues accueille à bras ouverts les pays européens et en particulier la France.

La filiale en Australie, qui bénéficie de facto de la bienveillance du gouvernement, tant sur le plan des aides distribuées que des incitations fiscales, sera éligible aux EMGD (Export Market Development Grants), qui compenseront les coûts de développement à l’étranger, et la représentation sur les salons sera facilitée. Cette même filiale australienne peut aussi bénéficier de subvention pour la formation de la main-d’œuvre australienne (Training Grants), sujet qui tient à cœur au gouvernement. Seul bémol, le travailleur australien a une forte mobilité et est onéreux. Enfin, l’Australie pratique aussi l’incitation fiscale sur la RED, ce qui permet d’obtenir des aides même si le brevet est enregistré en France.

 

- - - -

Auteurs :

Audrey Dufau et Marine Cuny, étudiantes et élèves avocat, sous la direction de Me Pierre-Yves Lucas

Article publié dans la revue CCE International - n° 569 - août/septembre 2013

Publié le 18/11/2015

Commentaires

FimaOnews
Useful information for every pregnant. Diseases pregnant wome , childbirth and formation baby. A number of useful and advice for pregnant women. Appearance kid - well-being in family. It is necessary ready to the appearance of baby.

Pregnant can not know everything. She must be advisors. Recommend to necessary period exact solution. Did the baby get sick? Arisen difficulties with bearing? There are problems for nurturing baby? At all problems will answer experts and experienced moms.
swollen feet after giving birth
03 novembre 2017 à 16:52

Commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier

Ce site a été réalisé par SiteAvocat : création site internet avocat - Mentions légales

Accès administrateur